291 Champagnat

Lévis, QC

418-741-1184

© MöM&Cie 2018

suivez nous

RÉÉDUCATION PÉRINÉALE   CHEZ LA FEMME

La rééducation périnéale et pelvienne est un domaine de la physiothérapie qui donne d’excellents résultats dans le traitement des problèmes de santé liés au fonctionnement des appareils génitaux.

Le contrôle de l’urine, des gaz et des selles, le support des organes internes et la fonction sexuelle sont en grande partie assurés par les muscles du plancher pelvien. Ce groupe musculaire, formant un "hamac" à la base du bassin, tout comme les autres muscles du corps, peut s’affaiblir, développer des tensions, manquer de coordination ou encore causer des douleurs.

PROBLÉMATIQUES PRISES EN CHARGE CHEZ LA FEMME
  • Incontinence urinaire à l’effort (toux, rire, éternuement, course, etc.)

  • Incontinence urinaire d’urgence

  • Hyperactivité vésicale

  • Incontinence de selles et/ou de gaz

  • Descente d’organe (vessie, utérus, rectum, intestins)

  • Douleur aux relations sexuelles

  • Vaginisme

  • Vestibulodynie

  • Hypertonie musculaire

  • Cicatrice douloureuse / adhérente

LA PREMIÈRE RENCONTRE

Il est tout à fait normal d'appréhender un peu votre première rencontre, surtout si vous avez été référée sans trop savoir comment la physiothérapie pouvait vous aider. C'est dans cette optique que je vous informe sur le déroulement de cette première séance. 

 

D'abord, une bonne partie de la première rencontre se déroule sous forme d'échange, afin de mieux comprendre la raison de votre consultation, votre condition de santé, vos symptômes si tel est le cas, ainsi que vos objectifs. Vous pourriez déjà vous préparer en vous remémorant les détails de certains moments tels que la grossesse, l'accouchement, l’apparition du problème, son évolution dans le temps, vos interventions chirurgicales, etc. 

 

Au fur et à mesure de la discussion, nous aborderons des pistes de solutions ainsi que les facteurs de risque modifiables en lien avec votre condition. Une grande partie de la réadaptation consiste en une modification ou une prise de conscience de certaines habitudes de vie.

 

Avec votre consentement, je poursuivrai en faisant un examen physique. Je réalise toujours cette étape avec douceur, professionnalisme et respect. Cette portion de l'évaluation peut impliquer un examen de votre posture, de l’abdomen et du périnée. Un examen vaginal et anal (au besoin) me donnera de l’information importante sur votre tonus et votre force musculaire, sur la présence de prolapsus, sur la localisation de votre douleur, etc. Pour les femmes souffrant de douleur vulvo-vaginale, je respecte toujours le rythme de chacune et, s’il y a beaucoup de douleur, j’en tiens compte tout le long de l’examen.

Finalement, je prendrai le temps de vous expliquer la nature de votre problématique et vous enseignerai un programme d’exercices adapté à votre situation.En complément aux conseils fournis tout au long de notre échange, ils vous permettront d'améliorer votre condition. Ensemble, nous bâtirons un plan de traitement ainsi qu'un suivi permettant l'atteinte de vos objectifs personnels.

OBJECTIFS DE TRAITEMENT

​Les objectifs de traitement varient d'une personne à l'autre dépendant la raison de consultation, les symptômes actuels ainsi que les objectifs personnels à chacune. Vous trouverez ici quelques exemples d'objectifs concrets en physiothérapie.

  • Augmenter le tonus, la force, l’endurance et le contrôle des muscles du plancher pelvien, du sphincter anal et de la région abdominale profonde pour diminuer les incontinences et les prolapsus.

 

  • Normaliser le tonus et l’activité des muscles du plancher pelvien, du sphincter anal et de la région abdominale superficielle pour diminuer les incontinences, les symptômes de vessie hyperactive et les douleurs pelviennes

 

  • Relâcher les muscles tendus pour diminuer les douleurs vulvo-vaginales, les douleurs périnéales et pelviennes ainsi que pour faciliter l’évacuation des urines et des selles

 

  • Installer au besoin un pessaire chez les femmes ayant un prolapsus génital

 

  • Préparer le plancher pelvien à l’accouchement

 

  • Redonner de la souplesse au niveau des cicatrices suite à un accouchement, à une césarienne ou à une chirurgie gynécologique afin de diminuer les douleurs associées

LE SUIVI

Tout comme les objectifs de traitement, le suivi peut être très différent d'une personne à l'autre, considérant l'unicité de votre condition et de vos objectifs personnels. Certaines devront s'exercer afin de renforcer les muscles du plancher pelvien, alors que d'autres devront se concentrer davantage sur le relâchement et la gestion de la douleur. Il n'y a surtout pas de recette unique et c'est pourquoi la première rencontre nous aura permis d'établir un plan de traitement unique et personnalisé.